5. Les équipements et infrastructures cyclables doivent convenir à tous types de vélos et de cyclistes.

Il existe une large variété de vélos et de nouveaux modèles apparaissent régulièrement. Tricycles, tandems, vélomobiles, "handbikes" et vélos avec remorque ont chacun des attentes spécifiques. Cependant, bien trop souvent, l'infrastructure cyclable est conçue autour d'un "vélo standard", ce qui peut créer des situations peu pratiques, en particuliers lors des virages serrés et aux endroits où des obstacles sont utilisés pour empêcher l'accès aux scooters et aux automobiles.

La même diversité s'applique aux cyclistes eux-mêmes. Les vélos sont utilisés par des mères de famille avec leurs enfants, par des enfants seuls, par des personnes transportant leur courses, par des touristes ne connaissant pas les lieux, par des personnes handicapées, aussi bien que par des sportifs confirmés ou des adultes peu chargées parcourant de courtes distances. Tous ont besoin d'utiliser l'infrastructure en toute sécurité. Poteaux, obstacles difficilement visibles, virages sans visibilité et surfaces glissantes sont donc à proscrire.

Les abords des écoles ont besoin d'une attention particulière. Les enfants manquent d'expérience et de perspicacité au milieu de la circulation des adultes. Les pistes cyclables devraient être suffisamment sûres pour que les enfants puissent se rendre à l'école dès le plus jeune âge, et que leurs parents puissent leur faire confiance.

La diversité sur la piste cyclable est positive. Cela signifie que chacun peut apprécier la pratique du vélo et réduit d'autant le nombre de trajets en voiture et en transports publics.